T. +39 080 4053350 - F. +39 080 4911730info@faniuolo.com

Histoire

La firme Faniuolo a été fondée en 1875 par Giovanni Faniuolo, mais, apparemment, le père du Chevalier était déjà voué à ce métier. Il est bien connu que, comme au siècle précédant on ne pouvait pas compter sur l’énergie électrique, la famille Faniuolo réalisa les premières formes d’illumination artistique simplement par l’emploi de petites lampes à huile multicolores créant des dessins et des chorégraphies devant les portes des églises. Déjà au début du XX siècle il se rendit possible pour les Faniuolo, grâce, quand même à l’évolution scientifique et technologique, d'employer l’illumination à l’acétylène alors que les grandes structures métalliques décoratives, de plus en plus raffinées et spectaculaires, fonctionnaient et comme ornement et comme conductrices de gaz pour alimenter les veilleuses.
D’après les documents gardés aux archives historiques de l’entreprise on déduit que, puis, déjà en 1927, à l’occasion de la fête de Saint Nicolas patron de Bari, la première galerie électrique fut inaugurée
dans le cadre superbe du boulevard corso Cavour en offrant un ravissant spectacle de lumières et de couleurs.

Ensuite, les enfants de Giovanni, Rocco e Francesco, héritèrent de l’entreprise en mettant au service de la firme de la famille leur maîtrise de la sculpture et du façonnage du bois, qui servait de support aux illuminations, alors que les trous des créations artistiques s’enrichissaient de lamelles travaillées à la main, en réalisant ainsi un effet scintillant magnifique. Au cours des années ’40 les pyramides composées de plusieurs plans circulaires qui semblaient des vases fleuris remportèrent, en effet, un vif succès.

Les années 1950 marquent un tournant dans l’histoire de cette entreprise. Rocco, qui était resté le seul à gérer l’entreprise, n’arrêta d’épater et de charmer les foules sur les places du sud de l’Italie par le lancement des décorations lumineuses au néon. Ce renouvellement continu a ainsi permis à la famille Faniuolo de commencer à élargir son marché de référence, non seulement aux Pouilles, mais aussi aux régions limitrophes. En 1961 Giovanni, le fils de Rocco, hérite de l’entreprise, et en 1971 son frère Antonio Vito se joint à lui. Pendant ces années, les deux frères, qui entre-temps avaient acquis de grandes compétences, transforment leurs illuminations en des œuvres d’art incroyables.

À partir des années 1980 jusqu’à aujourd’hui, les chances de se faire connaître dans le reste d’Italie et à l’étranger se sont multipliées: en France, par l’installation d’un Kiosque à Musique sur plate-forme sur la Seine à Paris; en Irlande en s’occupant du revêtement pour l’inauguration de deux ponts à Dublin ; en Grèce, à l’occasion du jumelage de la ville de Salonique avec le Carnaval de Venise ; jusqu’à nos jours, où la firme Faniuolo éclaire le festival international des lumières de Lyon (France) et la ville de Lille, capitale européenne de la culture en 2004.
Actuellement  Rocco, Francesco, Massimo e Giovanni, les enfants de Antonio Vito, ont un rôle principal dans le rapprochement entre tradition et innovation. L’idée de durabilité écologique est, en effet, au cœur de la nouvelle conception des illuminations: afin d’atteindre le but de l’économie d’énergie maximale on choisit d’utiliser, non seulement le bois (matière recyclable) pour les structures, mais aussi la lampe del.